Lettre ouverte à Jean-Pierre Barnaud

Face aux attaques incessantes, personnelles et infondées de Jean-pierre Barnaud et de son équipe depuis le début de la campagne, je lui apporte dans cette lettre réponses à ses allégations et autres mensonges. Je continuerai bien entendu à mener ma campagne comme je l'entends, en allant au contact et en étant à l'écoute des Canavérois.

Monsieur Barnaud,


Pendant cette campagne j'ai fait le choix avec mon équipe de présenter notre programme et notre vision d’un Chennevières plus humain et plus à l’écoute des Canavérois. Malgré les nombreuses attaques souvent diffamatoires et personnelles de votre part ainsi que de la part de vos colistiers et soutiens plus ou moins déclarés, nous sommes passés outre et avons continué à œuvrer pour notre ville.


Vous avez sorti le dernier jour avant le 1er tour (pour que je ne puisse pas matériellement y répondre) un tract injurieux à mon égard et comme à votre habitude dans toutes les campagnes électorales, avec des expressions violentes et mensongères. Vous continuez d’ailleurs jusqu’à aujourd’hui dans vos tracts, sur internet et directement auprès des Canavérois, bien souvent surpris de tant d’animosité et qui se demandent pourquoi vous ne parlez pas plutôt de votre programme. Peut-être simplement parce qu’il n’y en a pas ?



Les trahisons


« Madame Dirringer dont j’ai assuré la carrière politique … a décidé de me trahir 6 mois avant les élections sans autre motif que l’ambition personnelle », dites-vous Mr Barnaud.


Quelle honte, quelle perversité narcissique de dire que sans vous je ne serais rien. A vous lire, je n’existais pas avant de vous rencontrer et je vous devrais allégeance comme tout bon vassal auprès de son roi. Dans quel monde vivez-vous ?


J’aurais décidé de « vous trahir il y a 6 mois » dites-vous. Vous devez avoir la mémoire courte ou sélective. Je vous rappellerais juste un mail que je vous ai adressé dès le 7 Mars 2016, moins d’un an après notre réélection en 2015, dans lequel je vous faisais déjà part de mon désaccord sur un certain nombre d’actions que vous meniez sans même en discuter avec la 1ère adjointe que j’étais et que d’ailleurs je suis toujours. Si vous ne retrouvez pas ce mail, je peux bien sûr vous l’adresser de nouveau, ainsi que tous ceux qui ont suivi.


Vous n’avez eu de cesse de me diffamer depuis le début de la campagne, vous briefez vos équipes pour crier à qui veut bien l’entendre depuis des semaines que j’agirais en traître, preuve en est le document que vous avez envoyé à vos colistiers pour me salir auprès de la population, en leur donnant des arguments plus fallacieux les uns que les autres. Dois-je le rendre public ?


Cette attitude à mon égard n’est rien à côté du manque de respect que vous avez des “autres” comme vous les appelez, Canavérois et plus largement parents de toutes conditions que vous vous plaisez à traiter de “gueux”, “ne méritant que le mépris” dans les mails que vous m’envoyiez dont je peux vous fournir copie, là encore.


Vous qualifiez aussi Carine Borduy de "traîtresse" ! Elle aurait quant à elle trahi Monsieur Haemmerlé.


Monsieur Barnaud je vous rappelle qu’en 2020 quand une femme n’est plus d’accord avec quelqu’un, elle est libre de le dire et de partir sans avoir à subir insulte, diffamation et dénigrement.

Cette notion qui vous échappe s’appelle la liberté !


A propos de traîtrise dois-je rappeler que vous êtes un expert reconnu.


Qui a trahi Mme Carcone et Mr Roy en 2008 ? Qui a trahi Mrs Mineo et Djebara en 2009 ? Qui a trahi Mr Terdjman, Mmes Binaghi et Lemeunier après le 1er tour de 2014 pour faire alliance au 2ème tour avec Mr Grouzelle et son équipe ? Qui a trahi Mr Grouzelle après l’élection de 2015 ainsi que Mmes Boudevillain et Reilhe, ainsi que plus tard Mrs Seck et Dupré. A chaque fois la réponse est Jean-Pierre Barnaud ! Quel palmarès !


Vous parlez en plus d’ambition personnelle à mon égard !! Avez-vous oublié les dizaines de mètres de banderoles à votre gloire pendant des mois au moment de la mise en place de la statue du souvenir, ou la salle de billard qui porte déjà votre nom. Vous ne cessez de courir après toutes les élections. Que faisiez-vous d’ailleurs dès le lendemain du 1er tour le 16 mars avec votre équipe, (dont votre assistante de cabinet payée par la mairie !) pour consulter la liste des votants de… Champigny, si ce n’est pour déjà préparer les élections départementales de l’an prochain ?


En ce qui me concerne j’ai avec mon équipe, une ambition pour ma ville afin de servir mes concitoyens, et je n’ai pas d’ambition politique personnelle contrairement encore aux ragots que vous colportez. J’avais une vie avant la politique et j’en aurai une après.

Mes promesses, mon budget !


Vous me traitez d’irresponsable avec des promesses irréalistes.


En quelques heures, afin de sortir votre tract vous avez chiffré notre programme et vous arrivez à un montant de 100 millions € d’investissement. Je suis d’accord avec vous c’est astronomique !! mais pourquoi pas 150 ou 200 pendant que vous y êtes !


En fait le budget de mon programme avoisine plutôt les 50M€, somme tout à fait cohérente avec les moyens de la ville.

Oser annoncer des chiffres aussi ridicules pour me nuire est désolant, surtout de la part de quelqu’un qui « maire depuis 2014 » comme vous ne cessez de le répéter dans vos tracts, est censé savoir de quoi il parle !


Juste quelques commentaires sur l’aberration de votre chiffrage de mon programme dans votre tract du 13 mars (je suppose que vous distribuerez un nouveau chiffrage tout aussi aberrant l’avant-veille du second tour) :


  • Un réseau de circulation douces : vous l’estimez à 14,5M€. Les rues existent, les sentiers et les descentes vers la Marne aussi. Il ne s’agit pas de créer des voies nouvelles mais de réaménager les voies existantes pour prévoir une zone de circulation douce. Cette somme est farfelue.


  • Une Zone de circulation apaisée en centre-ville : vous l’estimez à 9M€. Aucune infrastructure à construire, il s’agit d’aménagement de voirie et de trottoirs en surface, et surtout de signalétique. Votre somme vient de nulle part. Notre projet a été chiffré par un cabinet d’experts à 6.9M€. Quant à la halle que nous prévoyons sur le parking du théâtre, et que vous dénigrez, elle sera financée sur fonds privés.


  • Des parkings : 3M€. Nous n’avons jamais parlé de parkings, contrairement à vous qui en avez prévu un en entrée de ville nord et un en souterrain place du théâtre puisque le GPSEA ne le financera pas.


  • L’aménagement du Parc Corot : vous l’estimez à 5M€. Vous l’avez vous-même fait chiffrer il y a deux ans à 1.8M€. Je peux vous fournir les documents si vous les avez égarés.


  • L’aménagement Avenue des Rets : vous l’estimez à 13M€. Encore une somme extravagante et farfelue qui vous arrange. Il s’agit de la réalisation sur 800 mètres d’un trottoir que les riverains souhaitent (une concertation le précisera). Quant à la piste de circulation douce elle sera réalisée en bord de rue. A 250 € le m de trottoir, cela fait au grand maximum 250 000€ pour 1km de trottoir.


  • L’aménagement de la Colline Verte du Bois l'Abbé : vous l’estimez à 2M€. Notre intention est de faire un mini-centre avec 2 à 3 salles pour permettre aux familles et aux anciens notamment de se rencontrer (ce que vous leur avez supprimé), un terrain de basket et un boulodrome tout en conservant au parc de la Colline son caractère paysager actuel. Le coût de construction d’une maison de qualité étant d’environ 400 000 à 500 000 € ; en comptant quelques aménagements le montant de 2M€ est très largement supérieur à ce qui est prévu et doit être divisé par 3, même en ajoutant un terrain de jeu.


  • La salle Jean Moulin : vous l’estimez à 2,5M€. Vous l’avez vous-même condamnée en indiquant que « le centre Jean Moulin est énergivore et ne peut être rénové » (Lettre du Maire N° 13, page 4). Dans le cadre de « vos célèbres opérations à tiroirs » vous avez toujours voulu vendre cette zone à des promoteurs afin de financer vos projets démesurés inavoués comme le transfert de la mairie au Fort après sa rénovation. Dans votre plan pluriannuel d’investissement de juillet 2018 vous indiquez d’ailleurs la somme de 20M€ de recettes foncières (Diapo 6) par la vente du centre et du parc Jean Moulin, de l’école Corot et de la trésorerie (transformée depuis en maison des associations). Ce centre Jean Moulin et la salle des familles sont utiles. Nous le reconstruirons en mobilisant toutes les subventions possibles et si cela coûte ce montant cela sera toujours moins que les 3,6M€ que vous avez fait payer aux Canavérois pour abattre des centaines d’arbres au Fort.

  • La rénovation des chaussées et trottoirs : vous l’estimez à 2M€ et à 1,8M€. Pourquoi comptez-vous deux fois la rénovation des trottoirs ? Seule la somme de 2 millions € est éventuellement à retenir. Une étude, financée par la mairie, montrant l’état des chaussées et les priorités en termes de rénovation a été faite, aboutissant à une priorisation des travaux de rénovation à engager. Cette somme devra être dépensée par le futur maire.


  • L'embellissement du Cimetière : vous l’estimez à 500 000 €. Il s’agit de poursuivre les travaux engagés par Mr Haemmerlé pour terminer le revêtement de toutes les allées du cimetière, par une couche de goudron. A un coût moyen de 50 € le m², le coût total ne dépassera pas 100 000 €.


  • L’installation d’un Pôle médical : vous l’estimez à 2M€. Cette somme correspond environ à un achat de 500 m² et n’est pas très éloignée de l’achat que vous avez fait des locaux de la police municipale et du CCAS déjà trop petits.

Notre objectif est de tout faire pour sortir Chennevières de son statut de désert médical, en attirant des praticiens sur la ville, et pour lequel vous n’avez rien fait.
  • La ville touchera des subventions et des loyers en retour. L’ouverture future d’un pôle médical rue A. Briand, dont vous vous vantez n’apportera rien de plus aux Canavérois puisqu’il sera occupé par des médecins en provenance d’Ormesson qui garderont leur patientèle.


  • L’accessibilité Handicapés : vous l’estimez à 1M€. Là par contre, reprenez vos notes, vous êtes en dessous de la réalité. Selon l’étude que vous avez fait faire le montant total pour les 48 bâtiments publics de la ville (ERP) est de 2.7M€. Je vous rappelle que c’est une obligation légale, que la ville de Chennevières est très en retard et que cette somme vous engage autant que moi.


  • La modernisation du stade A. Fey : vous l’estimez à 12M€. Vous vous vantez dans un de vos tracts (5 projets majeurs, page 3) d’avoir obtenu de l’ANRU 2 le démarrage anticipé de certaines opérations, notamment « la reconstruction du complexe sportif Armand Fey ». (Vous l’aviez promis en 2014, rien n’a été fait en 6 ans et son état est encore plus déplorable aujourd’hui). Donc, en fonction de cet accord les travaux pourront commencer et cette somme sera financée dans le cadre de l’ANRU2 quel que soit le maire, pourquoi serait-ce gratuit pour vous et payant pour moi ? Vous êtes malhonnête de l’imputer sur mon programme.


  • Les Travaux dans les écoles : vous les estimez à 15M€. S’il s’agit du contrat signé par vous-même auprès d’IDF Construction Durable pour la rénovation de deux écoles (Moulin et Rousseau), il vous engage autant que moi et ne rentre pas dans mes promesses puisque le contrat est signé, d’ailleurs le montant signé est plutôt de 17.5 M€. S’il s’agit de travaux d’urgence à faire dans les écoles cette somme est farfelue.


  • L’installation d’une maison de retraite médicalisée : vous l’estimez à 15M€. Votre estimation est d’autant plus ridicule que comme vous le dites la décision relève du seul département, cela ne coûtera donc rien à la ville : soyez cohérent avec vous-même. Il n’a jamais été question de la faire financer par les Canavérois. Au passage vous vous vantez d’avoir réalisé rue A. Briand (quand l’immeuble sortira de terre) une maison de retraite qui n’est d’ailleurs qu'une résidence non médicalisée pour personnes âgées. Construite par un organisme privé, elle ne fait donc pas partie de vos réalisations. Vous promettez d’ailleurs une piscine, un restaurant et surprise de votre Facebook live du 21, une salle de cinéma ; après vérification il s’agit d’une piscine privative, de la salle de restauration privative et d’une salle de projection de ce foyer. Les Canavérois s’imaginant déjà aller à la piscine ou au cinéma après un petit resto en centre-ville vont vite déchanter.


Au total et en éliminant les dépenses d’investissement déjà prévues ou communes et qui devront être assumées par la ville quel que soit le maire, mon programme d’investissement se monte au total à :

  • Circulations douces 5M€

  • Circulation apaisée en centre-ville 7M€

  • Aménagement Parc Corot 2M€

  • Trottoir Moulin 0,4M€

  • Colline 0,6M€

  • Centre Jean Moulin 2,8M€

  • Cimetière 0,2M€

  • Equipements sportifs 5M€ TOTAL 23M€


Vos promesses, votre budget ?


Par contre à combien chiffrez-vous votre programme et les projets pharaoniques que vous avez omis de présenter aux Canavérois avant ces élections ? Dans votre tract du week-end vous vous félicitez de ne pas avoir augmenté les impôts en 2020 : encore heureux ! Quel maire augmenterait les impôts l’année des élections municipales ? En revanche aucune annonce concernant les 5 prochaines années ? La question vous a été posée à nouveau lors de votre Facebook Live et sous couvert de crise économique, vous faites comprendre aux Canavérois qu'il va certainement falloir mettre à nouveau la main au porte-monnaie !


Contrairement à vous, Monsieur Barnaud, je m'engage à ne pas faire subir aux Canavérois d'augmentation des taux d'imposition pendant la mandature, qui plus est pendant une crise économique !

  • La rénovation totale du Fort et le transfert dans ces locaux de l’hôtel de ville, puisque vous y avez fait référence dans votre intervention sur Facebook. Prévue pour 12M€ dans le plan pluriannuel d’investissements de 2018, financé par la vente du terrain de la mairie actuelle (PPI Juillet 2018, diapo 8). Vous annoncez maintenant une somme de 20M€. Une étude a été faite et présentée en juin 2018 pour vendre à un promoteur tout le côté de la rue Maréchal Leclerc (Mairie actuelle mais aussi médiathèque, parking du marché et même l’immeuble de la pharmacie) pour y installer des immeubles d’habitation,


  • Le parking de deux étages en dessous de votre projet de pôle culturel, qui ne sera pas pris en charge par le Territoire,


  • La construction d’une maison des associations dans le prolongement de la nouvelle école G. Tillon puisque celle que vous avez ouverte dans l’ancien immeuble du Trésor Public est trop petite (projet discuté en bureau municipal),


  • Vous prévoyez la construction d’immeubles tout autour du Fort, tout en vantant une politique de respect de la perméabilité des sols, pour y installer une nouvelle « polarité » selon vos propos, puisque vous ne croyez pas à la relance du centre-ville. La ville devra financer le parking en silo que vous prévoyez de construire autour du Fort que seuls les habitants venant du 77 utiliseront ainsi qu’un stade, pour remplacer le stade Aristide Briand que vous souhaitez supprimer pour y faire passer une route prolongeant la rue de la Plaine et rejoignant l’école Germaine Tillion et la zone d’activités.

Etude réalisée en 2018 au frais de la ville

Heureusement que vous n’avez pas annoncé de chiffres aux Canavérois car la facture risque d’être salée et les impôts qui s’en suivront aussi.


En ce qui vous concerne et en retirant les sommes qui devront être assumées par la ville quel que soit le maire, les estimations sont :

  • Rénovation du Fort (Transfert Mairie) 20M€

  • Parking Pôle Culturel (150 places à 25 000€) 3.75M€

  • Maison des associations (source PPI ville Juillet 2018 p.8) 7M€

  • Parking aérien entrée de ville 150 places X 8 000 € 1.25M€

  • Stade entrée de ville (remplacement A. Briand) 12M€ TOTAL 44M€


Comparons !


En conclusion


Les dépenses d’investissement spécifiques à votre programme s’élèvent à 44M€,

Celles relatives à mon programme atteignent un montant de 23M€.


Devront se rajouter à ces sommes, quel(le) que soit le maire, des investissements « obligatoires » :

  • La rénovation de deux écoles (Moulin et Rousseau) pour un montant de 17.5 M€, c’est le contrat que vous avez signé avec IDF Construction Durable.


  • La rénovation du stade Armand Fey que vous m’imputez pour 12M€, mais que vous devrez rénover aussi. Vous voulez sans doute faire croire que si c’est vous qui le rénovez, ce sera gratuit. Il rentrera dans le cadre de l’ANRU2, pour vous comme pour moi.


Bien sûr, vous n’oublierez pas d’inclure dans votre programme et dans votre budget, les sommes que vous m’imputez pour la rénovation des chaussées et des trottoirs que vous devrez aussi continuer à réparer, soit 2M€ ainsi que la somme de 2.7M€ que vous n’oublierez pas pour l’accessibilité handicapés, puisque c’est une obligation légale.


Ces dépenses d’investissement s’élèvent à :


  • Rénovation des écoles (contrat signé) 17,5M€

  • Stade A. Fey (contrat ANRU2 financé à 50%) 6 M€

  • Chaussées et trottoirs 2M€

  • Accessibilité Handicapés (obligation légale) 2.7M€ TOTAL 28,2M€


En fonction des promesses faites,


Vos dépenses d’investissement s’élèveront à 44 + 28.2 soit un total de 72.2M€


Mes dépenses d’investissement atteindront 23 + 28.2 soit un total de 51.2M€


Vous remarquerez que ce montant de 51.2M€ rentre parfaitement dans la limite de 53 M€ qui représente la capacité d’investissement totale sur le mandat 2020-2026 (Plan Pluriannuel d’Investissement 2021-2026, diapo 7, présenté en bureau municipal du 2 juillet 2018) qui conclut par la phrase suivante :


« Avec des hypothèses prudentes, quasiment sans emprunter, et sans augmentation de la fiscalité, la commune peut se projeter sur des dépenses d'équipements à hauteur de 53 millions d'euros à minima sur le prochain mandat »

Plan Pluriannuel d’Investissement 2021-2026, 2 juillet 2018


Je vous rappelle que cette somme a été évaluée par le service financier de la mairie avec les hypothèses suivantes : hausse légère de la masse salariale et des charges à caractère général, recettes de fonctionnement évaluées avec prudence, pas d’augmentation de la fiscalité et un emprunt limité à 5M€.


Par contre je m’inquiète pour votre somme de 72 M€, il faudra comme à votre habitude augmenter les impôts et emprunter pour trouver les 19 millions qui manquent, ou effectivement vendre le centre et parc Jean Moulin, l’école Corot et l’école du Parc à des promoteurs.


Mr Barnaud, vous vous vantez d’avoir assaini la situation de la ville, ce qui est très simple puisque vous avez augmenté les impôts 3 ans de suite et emprunté 20 M€. Par contre, vous oubliez de mentionner l’augmentation de certains frais de fonctionnement : 4 collaborateurs de cabinet dont un chauffeur (aucun autre maire n’en a eu plus d’un), le triplement du budget de communication du maire (lettres du maire, banderoles à votre gloire dont une de plus de 50 mètres), des frais d’avocat pour des procès tous perdus (BIR, 7 procès perdus pour l’immeuble de la rue du Pont, 14 000€ juste pour des conseils juridiques pendant la campagne électorale - documents à l’appui sur demande) et tout cela aux frais des Canavérois.



Le pôle culturel et son parking.


Concernant votre projet de centre culturel en plein centre-ville, il serait gratuit que je n’en voudrais pas ; beaucoup de Canavérois pensent qu’il n’a pas sa place à cet endroit. En quoi un tel équipement peut-il redynamiser le centre-ville ? Etant territorial, il attirera des personnes des communes voisines, qui viendront au conservatoire et à la médiathèque, ce qui veut dire plus de trafic et plus d’embouteillages, mais ils ne viendront pas faire des courses.

Redynamiser le centre-ville passe par l’installation de commerces et la sécurisation des rues. Par ailleurs vous souvenez-vous que notre ville a déjà une médiathèque, rénovée au début de votre mandat et aussi un conservatoire de musique, aussi rénové et pour lequel tout le système acoustique a été refait à neuf.

Il ne vous a pas non plus échappé que la compétence concernant la médiathèque et le conservatoire a été transférée au Territoire GPSEA. Vous refusez de reconnaître que le parking souterrain sur deux étages sera à la charge de la ville et donc des Canavérois, en produisant une fausse preuve, le cahier des charges voté par le GPSEA. Heureusement que le parking est inclus dans cet extrait du cahier des charges, mais depuis quand un cahier des charges vaut accord de financement ?



Le centre aquatique aux Bordes


Ce n’est pas votre idée et donc vous déclarez que la construction d’un centre aquatique ne sera pas possible : « on ne troque pas un projet pour un autre », tout en reconnaissant d’ailleurs que le GPSEA est prêt à financer une piscine, et que vous proposez maintenant la rénovation de celle des Bordes, votre programme évolue !!! Alors soyez clair et ne vous contredisez pas vous-même. Par ailleurs ce centre coûterait selon vous « la bagatelle de 40 millions d’euros », chiffre tout droit sorti de votre chapeau et totalement irréaliste. Renseignez-vous auprès du service Urba ou plutôt auprès des communes qui en ont construit un. Un centre aquatique à plusieurs bassins coûte environ 25 M€, et ce centre coûtera beaucoup moins aux Canavérois puisqu’il sera financé par le GPSEA, avec l’aide du Département, de la Région et du Ministère des Sports.

C’est une attente de la population et nous avons, ainsi que plusieurs élus du GPSEA la volonté politique de le construire et nous le ferons, sans augmenter les impôts.

Ce centre sera bien entendu aux Bordes et non sur la place du théâtre comme le disent vos colistiers.



Vos approximations


  • Police municipale : Consultez le site officiel du ministère de l’Intérieur où apparaissent les effectifs de chaque police municipale année après année et comparez 2014 avec 2020 avant d’affirmer que les effectifs n’ont pas diminué.


  • Statue du Souvenir : Montrez donc toutes les factures de la statue tant décriée aux Canavérois sans oublier d’y joindre les 70.000€ de feuilles d’or que vous y avait fait poser après coup pour la rendre “plus jolie” (si vous ne la retrouvez pas, je peux vous fournir une copie).


  • Espace de coworking et bureaux partagés : je vous invite à vous renseigner sur les nouvelles méthodes de travail à l’aube des années 2020, et surtout dans cette période post-Covid. Un tel espace est plus nécessaire que jamais, en cette période de déconfinement, puisque de nombreux Canavérois ont comme d’autres dû recourir au télétravail, et qu’il leur faudra parfois un bureau en dehors de chez eux pour recevoir des relations d’affaires.

Plus de 750 espaces de coworking ont été ouverts en région parisienne depuis 3 ans grâce à la Région, je souhaite qu’un tel espace soit ouvert à Chennevières au plus vite.


Le CCAS


"Mme Dirringer va réduire les budgets du CCAS" dites vous et faites vous dire.


Comment pouvez-vous demander à vos colistiers de faire courir de tels bruits et proférer de tels mensonges, alors qu’au contraire vous m’avez toujours reproché d’être trop « sociale » (ce qui n’est pas dans votre bouche un compliment).


Le CCAS existait avant vous Mr Barnaud et il existera bien évidemment après vous. Vous n’avez fait que continuer à le gérer à la suite de ce que faisaient vos prédécesseurs, par contre sans le développer et sans en augmenter son budget. C’est vrai que pendant 5 ans vous avez économisé sur tous les budgets de fonctionnement (services à la population), pour pouvoir tout passer en budget d’investissement : pas d’augmentation du budget du CCAS, suppression des transports scolaires, des classes transplantées, de la patinoire, réduction de l’allocation scolaire par élève de 20%, et même suppression des décorations de Noël une année, etc.


Il est vrai aussi que depuis une année, en cette période pré-électorale c’est tout l’inverse : plus de limite, vous promettez tout à tout le monde, (même des logements qui n’existent pas), à toutes les associations, surtout celles dont les responsables font partie de votre comité de soutien. Vous rajoutez même des voyages intergénérationnels au CCAS avec les jeunes de la ville et vous avez multiplié les voyages à l’étranger pour les collégiens (qui dépendent du département je vous le rappelle), en oubliant d’ailleurs un peu les scolaires qui eux dépendent de la ville.


Votre bilan en matière sociale est catastrophique. Vous ne vous y intéressez pas car cela coûte de l’argent à la commune.

Ma position est totalement différente : non seulement le CCAS est très utile, mais je considère que son rôle principal, sa vocation sociale au service des personnes isolées, fragiles, âgées et dépendantes doit être renforcée. J’ai été horrifiée de découvrir pendant la campagne électorale des personnes âgées, isolées qui n’avaient pas suffisamment à manger et qui n’étaient pas dans les fichiers de la ville : bien sûr pas de distribution de repas, ni de colis de Noël, pas d’invitation au banquet des seniors ou aux activités du CCAS. Je n’ai pas été la seule à faire cette découverte.

Ils n’ont pas reçu votre visite ou celle de vos colistiers, ni d’employés de la mairie pour leur remettre un masque, ou du muguet (comme c’est bizarre de le faire en cette année électorale alors que le 1er Mai existe tous les ans), et qui plus est distribués en votre nom par du personnel de mairie en période de confinement.


Je n’ai pas attendu d’être élue pour être active au service des plus nécessiteux, soit par mon métier, soit à titre personnel, ou dans le cadre d’associations caritatives dans lesquelles je suis engagée depuis plus de 30 ans, et je n’ai pas l’habitude d’en faire étalage.

Faire du social ne consiste pas à réduire les budgets tout en se faisant prendre en photo pour le Mag' de la ville.

Elue maire, je ferai tout ce qui sera en mon pouvoir pour donner au CCAS le rôle qu’il doit avoir auprès de ceux qui en ont besoin.

Le sport et les associations


Mme Dirringer va supprimer les subventions de certaines associations sportives” dites-vous et faites-vous dire !


Encore une fois un mensonge total de façon à me nuire. Par contre je considère que le sport à Chennevières est délaissé et mérite une vraie politique sportive qui n’a jamais existée. Je suis frappée de constater que beaucoup de parents inscrivent leurs enfants dans les villes voisines : Le Plessis, Ormesson, Champigny ou Saint-Maur. Normal, dites-vous dans votre FB live, vous vous félicitez même de la situation ! Vous êtes-vous posé la question de savoir pourquoi ?


Elue maire je favoriserai la mise en place avec les associations, d’une véritable politique sportive municipale pour permettre à chaque Canavérois de faire du sport dans sa ville, en ajoutant de nouvelles activités sportives.

Elle passe par la définition de priorités et la mise à disposition de moyens. Les stades et les gymnases doivent être rénovés, au plus vite, et des mini-infrastructures sportives (city stades, fitness, terrains de pétanque...) doivent être installées afin de permettre la pratique du sport dans les différents quartiers. De même, les critères d’attribution des subventions doivent être définis clairement, annoncés et appliqués à toutes les associations sportives, ou non, de la ville en toute équité et sans privilégier les relations entre le maire ou certains élus avec les responsables de certaines associations.



En conclusion


Vous m’accusez ainsi que Carine Borduy dans votre Facebook Live du 21 juin, avec des propos toujours aussi outrageants et mensongers, d’avoir organisé notre campagne autour d’attaques personnelles à votre égard. Nous avons présenté et défendu notre programme pendant plusieurs semaines, nous nous sommes opposées et continuerons à nous opposer à votre vision réductrice et destructrice de Chennevières, mais à aucun moment nous n'avons proféré d'attaques personnelles. A quelles attaques faites-vous donc référence ?


En revanche en ce qui vous concerne, vos références perpétuelles à mon activité professionnelle ou vos estimations toutes personnelles de mes compétences, tendent déjà à prouver que vous avez franchi la ligne rouge depuis bien longtemps.


Monsieur Barnaud, j’espère que vous et surtout l’ensemble des Canavérois, aurez trouvé dans ce courrier, toutes les réponses et précisions que vous souhaitiez.


Sincèrement.


Marie Christine Dirringer




#MCD2020
Notre projet pour Chennevières vous plaît ?
Réseaux sociaux
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© 2019 by Marie Christine Dirringer - CGU