Le bilan 2014-2020


Nouveau tract du Maire sortant et nouveau mail que personne n'a demandé pour mettre en avant ses 6 années à la tête de la ville. Quelle tristesse ! Sur 4 pages, ce ne sont que succession de photos de goudron et rénovations plus ou moins heureuses pour terminer par sa fierté du moment, l'abattage de 300 arbres pour, dit-il, "redonner vie à ce poumon vert de la ville". Comprenne qui pourra.


Jean-Pierre Barnaud résume donc l'action de son mandat à un peu de bitume par-ci, un peu de peinture par-là.


Mais où sont les Canavérois ? Pas dans son bilan ni dans son programme semblerait-il. Pas une image d'animation ou d'évènements sur la ville, pas une image de fêtes, de rassemblements sportifs ou culturels. Des murs, de la pierre, du goudrons, rien de bien vivant...



Depuis 2015, il est vrai que de belles choses ont été faites à Chennevières mais Jean-Pierre Barnaud n'y est pour rien...


+ Le Carrefour St Siméon, dont chacun s’accorde à penser que c’est une réussite : une réalisation du département,

+ Les travaux Rue du Pont et Rue du Moulin : une réalisation du département,

+ L’assainissement : le Territoire GPSEA,

+ La charte des achats écoresponsables : le GPSEA,

+ La rénovation Clément Ader : un bailleur social,

+ Le cinéma à Pincevent : un groupe privé,

+ La fibre (en cours) : l’État,

+ La renégociation des emprunts structurés, dits toxiques : Jean-Jacques Jégou.


En revanche, il s'est empressé de :


- Augmenter 3 fois les impôts,

- Réduire les effectifs de la Police Municipale,

- Supprimer les cars scolaires,

- Augmenter les tarifs périscolaires,

- Supprimer la patinoire en décembre, le feu d’artifice du 14 juillet, les illuminations dans la ville et les sapins de Noël dans les écoles...

Il annonce aussi mais n'y est toujours pour rien :


+ Une résidence pour personnes âgées et la maison médicale rue A. Briand : une opération du Crédit Agricole,

+ L’arrivée du TCSP Altival : le Grand Paris, (TCSP : transport en commun en site propre)

+ Le prolongement du TCSP vers Pince-Vent et Sucy : le Grand Paris.


Quant à son vrai bilan :

- Les nouveaux locaux de la police municipale : à peine achetés et déjà trop petits, ils ont été modifiés au détriment de l’armurerie pour accueillir de nouveaux policiers. Aujourd’hui, il sera impossible d’augmenter le nombre d'agents sans changer de locaux alors que l’augmentation est nécessaire pour améliorer la sécurité,

- Le centre communal d'action sociale CCAS : même problème que pour la police municipale, locaux trop petits,

- Le centre Social du Bois l’Abbé : à peine livré mais déjà trop petit, il doit regrouper pas moins de 5 services le rendant quasi-inexploitable (salle de 10m² pour les activités des assistantes maternelles par exemple),

- La maison des associations : elle aussi trop petite pour certaines activités. Elle n’a d’ailleurs pas pu accueillir toutes les associations. L’argument était de libérer le Fort (devenu dangereux), mais pourtant certaines associations ont dû y rester…



Mais alors que reste-t-il au compte de Jean-Pierre Barnaud ?

- Des engagements de 2014 non tenus,

- 3 augmentations d'impôts,

- Du bétonnage à outrance dans la ville, sans cohérence architecturale.


Quel Bilan !

#MCD2020
Notre projet pour Chennevières vous plaît ?
Réseaux sociaux
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© 2019 by Marie Christine Dirringer - CGU